Focus sur : Rose de Bazouges

image

Scénariste, réalisatrice, actrice, autrice : Rose de Bazouges est une créatrice infatigable, qui a décidé, après des études de droit, de se consacrer entièrement à sa passion, le cinéma.

Elle commence par arpenter les plateaux de tournage durant lesquels elle s’essaye à différents postes techniques, et lors de stages dans la postproduction, elle découvre les différents métiers du cinéma. Dans le même temps, elle devient élève au Conservatoire d’Art Dramatique du XVe arrondissement de Paris pour compléter son diapason, avant d’intégrer une compagnie de théâtre.

C’est en 2014 que Rose de Bazouges écrit un scénario sur le thème de l’inceste, après avoir rencontré la réalisatrice Christine François, qui a notamment réalisé un documentaire sur la Brigade des Mineurs. Elle effectue des recherches sur ce thème tabou auprès de l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste (AIVI) et elle prend ce sujet à bras
le corps en assistant à des groupes de parole mensuels et en rencontrant des victimes.

L’AIVI et la société de postproduction Eclair Group, séduites par son projet, décident de soutenir financièrement le court-métrage. « Les Yeux de Mon Père » sort en 2015, et est sélectionné dans plusieurs festivals en France et en Europe. Le film remporte en juillet 2016 le Prix de l’Emotion au Festival du Film Artisanal et Audacieux.

Artiste polyvalente, Rose de Bazouges écrit, réalise et joue dans le court-métrage « Les Yeux de Mon Père ». Elle est également l’autrice des paroles de la chanson du même nom, qui figure au générique du film, et elle réalise le clip associé, « Maison de Poupée ».

La sortie du titre « Les Yeux de mon Père » est une belle façon pour Rose de Bazouges de clôturer ce cycle sur le thème de l’inceste, projet global lancé le 20 novembre 2017 dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant, avec le site lesyeuxdemonpere.fr. Elle travaille actuellement sur ses prochains projets : un nouveau court-métrage de fiction ainsi qu’un documentaire sur la cyanographie, « La révélation de la chambre bleue ».

A suivre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s