Marvin Marchand

FRENCH POP

Photo by David Caspir. All rights reserved.

Bandcamp Spotify YouTubeFacebookSoundcloud Instagram


« Pour me décrire c’est compliqué, en le chantant peut-être que ça passera » raconte Marvin Marchand dans son tout premier single « Intro ». Voilà qui résume bien l’histoire de ce compositeur habitué à l’ombre des machines devenu artiste interprète. 

Originaire de Lyon, Marvin Marchand grandit avec des parents aficionados de musique pop, allant de Cindy Lauper à Elton John, en passant par Goldman et Balavoine. Lorsqu’il déniche le piano familial à l’âge de sept ans, il se met alors tout naturellement à l’essai. Pour devenir, à l’adolescence, au contact de rencontres qui changeront sa manière de penser la musique, un alchimiste de la MAO — prémisses de son futur de compositeur-réalisateur méticuleux et réfléchi. Celui qui s’amusait à reproduire la musique des autres en pianotant devient un créateur à part entière, et travaille notamment pendant plusieurs années aux côtés de l’artiste Tom Ace. 

En 2021, cet expert en synthés mélancoliques et en drums rebondissantes présente enfin aux côtés du label Unicum Music Je ne suis pas de taille, un premier EP à l’intensité digne d’une confidence longtemps gardée pour soi que l’on a enfin osé révéler. Si l’on y entend l’influence de The Weeknd, des musiques électroniques et de la chanson à texte française, le projet de Marvin Marchand a ceci d’unique qu’il se fonde sur le paradoxe d’une solitude mise à nue devant tou•te•s. 

Imaginées tout d’abord au piano-voix, les six chansons de l’EP sont en fait une éclosion longtemps attendue : la douleur et la brutalité de la condamnation à être soi s’ouvrent ici et là à des riffs de guitare remplis d’espoir. Marvin Marchand poursuit un monologue introspectif qui transforme le dancefloor en espace de réflexion, comme dans « T’emmener danser » où il s’adresse en réalité à lui-même davantage qu’à l’être aimé. On se réjouit qu’il soit sorti de sa bulle, afin d’offrir à chacun de nous un miroir de l’âme : la sienne, et la nôtre. 

Lola Levent

CLIP

DISCOGRAPHIE